Françoise Candelier

Françoise Candelier

Institutrice depuis une trentaine d’années dans l’Education nationale, j’ai vu l’évolution de
l’école jusqu’à nos jours. Le résultat peut être amélioré, indéniablement. Dans mon école à
Roncq dans le Nord, j’ai essayé d’appliquer des programmes consistants et progressifs en
utilisant des méthodes explicites. J’ai convaincu quelques collègues de me suivre en
appliquant le projet SLECC (Savoir Lire Ecrire Compter Calculer). Nous avons abandonné
les méthodes constructivistes prônées par les IUFM (la méthode de lecture semi-globale
en est un exemple). Nous avons choisi une méthode alphabétique d’apprentissage de la
lecture. Dès le CP, nos élèves ont appris les quatre opérations ; nous avons décidé
d’enseigner la grammaire de mots et l’analyse logique de façon traditionnelle. Les
résultats ne se sont pas fait attendre. En quatre ans, le niveau de nos élèves s’est
nettement amélioré. Les parents étaient très satisfaits et souhaitaient que ce travail fût
mené par toute l’équipe d’enseignants de l’école. Ceci n’a pas été possible, car tous les
maîtres n’étaient pas engagés dans le projet SLECC. Ce résultat prometteur m’a donc
motivée à fonder librement mon école, une école indépendante comme prévu par le Code
de l’éducation pour ce type de projet. J’ai donc pris ma retraite en juin 2009.
Des réunions avec des parents
intéressés durant le printemps 2009 ont permis d’ouvrir l’école en septembre 2009 et
d’accueillir 28 élèves.
Très vite nous avons fondé le collège. L’école et le collège comptent environ 300 élèves.

15:15 - 16:00

Conférences

TABLE RONDE - Liberté d'innovation dans l'éducation : pourquoi et comment innover aujourd'hui en France ?

Pourquoi la liberté d'innover en éducation est-elle si précieuse ? Comment innover au travers de structures éducatives différentes et complémentaires de celles de l’Éducation nationale ?

Venez découvrir les parcours riches et variés de nos intervenants, qui ont mis leurs talents au service de l’éducation des enfants.